40 ème Congrès de la FNIC

Le 40 ème Congrès de la FNIC

logo-congres-fnic

La CGT marquera le 110ème anniversaire de sa création, une organisation édifiée par un militantisme CGT ancré sur la lutte de classes et de masse, face à un système capitaliste mondialisé et organisé à cette échelle avec un véhicule européen forgé à ses besoins financiers.
Le capitalisme, c’est la loi de la jungle, n’acceptant comme règles que celles du plus fort et du profit roi. Pour les peuples, souffrances, morts, insécurité, négation des droits humains, régressions sociales sont le lourd tribut payé dans cette course effrénée au profit et au pouvoir.
Les guerres se multiplient, toutes créées par quelques affairistes qui tirent profit par les ventes d’armes, l’appropriation des richesses des sous-sols et enfin dans la reconstruction chèrement payée des bâtiments détruits par leurs bombes. Les populations civiles, les salariés se trouvent plongés dans le chaos, fuyant les tueries, espérant trouver refuge en Europe … Mais ils ne trouvent que défiance, rejet, ostracismes et finir pour la grande majorité parqués dans des camps créés par l’Europe en Turquie.
Depuis la destruction de l’Irak par les USA, diverses puissances militaires font de l’ingérence militaire leur politique étrangère, prétendant mettre à bas une dictature pour la remplacer par une autre plus complaisante à leurs affaires : c’est le colonialisme rénové.
Seule la Palestine, faute de richesse dans son sous-sol, pays reconnu par l’ONU, mais pas par le gouvernement français, reste sous l’emprise militaire de l’État d’Israël avec son long cortège de morts, d’occupation de ses terres par expropriation militaire, dans l’indifférence internationale.
En Europe, ce sont les politiques d’austérité qui attaquent les solidarités, les droits et libertés, faisant exploser le nombre de privés d’emploi, de précaires, de temps et de salaires partiels.
Les États sont sommés de détruire, de démanteler les services publics, d’ouvrir ces «marchés» à la concurrence internationale. Les socles de solidarité des protections sociales subissent les assauts répétés, permanents, de ces «chasseurs financiers» en quête de profits. Les retraites, la Sécurité sociale, les allocations familiales, les hôpitaux publics, tout doit être «individualisé» pour créer des marchés nouveaux aux multinationales, aux assurances privées !
L’Europe est vécue par les populations comme un poids, utilisée par divers gouvernements pour justifier leurs politiques de régression sociale, au nom de la lutte contre les déficits, la dette : c’est une Europe antisociale par les seuls choix des gouvernements, chacun l’utilisant à sa manière, mais toujours contre les droits et libertés des salariés.
La Grèce illustre la situation et subit des dégâts considérables causés par la dictature financière des instances européennes, l’expression du peuple étant piétiné.
L’ensemble des peuples européens portent un regard négatif sur cette Europe dirigée par des oligarchies financières avec un système de gouvernance anti-démocratique.
Comment s’étonner qu’en Grande-Bretagne le Brexit ait été voté à la majorité. Partout progressent des forces populistes, xénophobes qui se nourrissent du terreau des régressions sociales, du chômage, de l’exclusion, mis en œuvre par des gouvernements de multiples couleurs mais avec des politiques similaires.
Les forces progressistes qui s’opposent à l’austérité, s’attaquent aux racines de la finance, sont
«bâillonnées» par les sociétés de médiatisation qui préfèrent à l’opposé, donner une tribune
«d’opposition» aux courants d’extrême droite.
Les syndicalistes qui refusent de se soumettre, et qui organisent l’action déterminée avec les salariés sont poursuivis, traînés dans les tribunaux, traités de «voyous», de terroristes… alors que ceux qui se soumettent, collaborent dans les salons sont plébiscités, présentés avec honneur par des entreprises des médias affiliées au MEDEF.
Il en est de même sur le syndicalisme international avec les 2 blocs que constituent la CSI d’un côté et la FSM de notre côté.

Imprimer cet article Télécharger cet article